AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fushi Senshi

Aller en bas 
AuteurMessage
Fushi Senshi
Membre du Conseil de Kumo
Membre du Conseil de Kumo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Age : 26
Emploi/loisirs : aucun/rp xD
Date d'inscription : 03/01/2009

Fiche du Ninja
Affinités:
Techniques:

MessageSujet: Fushi Senshi   Sam 3 Jan - 13:47

Nom : Fushi
Prénom :Senshi d’où son surnom : kouyanosenshi
Âge : 23 ans
Village souhaiter: Déserteur si possible ^^’
Grade voulu : Nuke nins de Suna ^^’
Affinitée : Fuuton ( mais ce serait plus du maniement des sabres qu’il utilise xD )

Description physique : [5lignes minimum ]

Les gens parlent souvent de gens différents, de moche, de beaux et de tout autres personnes qui sont si différents les uns des autres sur le plan physique. Alors quelles sont ces normes ? Quelles sont ces différences ? À quoi on juge quelqu’un, ses habits, son corps, sa manière de se déplacer, de se tenir, d’être ? Une fois de plus on ne peut décrire une généralité car nous sommes tous différent, mais pour ma part, je décriras Senshi et vous le jugerez afin de savoir si pour vous, il est beau, laid, normal, différent ou tout autre jugement que l’on pourrait porter sur un humain qui pourtant est comme la plupart des siens.

Comme certain l’aurait pu penser, Senshi n’est pas comme la plupart de son clan, son clan n’a jamais été qualificatif de physique, pour preuve ? Son père était brun et pourtant lui est blond, héritage de sa mère. Si on parle de ses cheveux autant continuer n’est-ce pas ? D’une teinte donc jaunâtre, d’une longueur assez grande. Si ses cheveux pourraient atteindre ses épaules s’ils n’étaient pas coiffés en arrière pour voleter au fil du vent. Composé uniquement de longues mèches, on peut en dénombrer trois ou quatre, tout dépend du moment. Il arrive que des mèches se placent devant les yeux du ninja, des yeux d’une couleur marrons clair, laissant apercevoir parfois une certaine nostalgie, parfois de la détermination, parfois de la joie et de la bonne humeur. Ses yeux si expressifs décorent un visage aux traits fins et plutôt doux. Pour ce simple visage, certain diraient qu’il est frêle, d’autre beau, d’autre banal mais comment le savoir si ce n’est qu’en jugeant soi-même.

Mais les gens jugeraient-ils que sur un simple visage ? Ne regarderaient-ils pas le jeune homme plus en détail en parcourant le bas ? Le corps de Senshi, mesurant dans le mètre 81 est souvent vêtu d’un habit noir, son habit traditionnel reste un kimono blanc et noir. Le bas principalement banc, le haut principalement noir. Il porte également des sorte de gants pour ses poignets, comme son haut l’est, ses gants sont noirs, rappelant alors le deuil perpétuel pour son père et son grand-père. Bien que la couleur soit noire et n’attire la chaleur, il ne s’en plaint pas, il n’en parle d’ailleurs jamais à quoi bon ? De plus, comme on aurait pu s’en douter pour un ninja, Senshi ne se sépare quasiment jamais de ses armes, ses deux principaux katana. Accroché alors à sa ceinture sur son flanc gauche. Le premier, katana axé sur la puissance des coups, est presque à la verticale reste parallèle à son torse et à son bras, permettant alors de parer dans de meilleures conditions certains coups. Le second katana axé sur la vitesse est placé dans une inclinaison plus forte, le manche placé plus vers sa main droite lui permet une meilleure rapidité d’attaque. Bien sur on ne peut oublier le fait que lorsqu’il doit réellement combattre, il laisse son troisième sabre dans sa main gauche prêt à dégainer qui lui est basé sur la technique des coups. Avec tout cela comment peut-on juger Senshi ? Doit-on aussi parler de ce qu’il reste de son physique ? De son allure, de ses habitudes et de ses tics ?

Une posture la plupart du temps droite, non pas coincé mais le nécessaire pour ne pas finir bossu. On a parlé rapidement de son visage souvent expressif de par ses yeux, la plupart du temps, son visage prend une expression de nostalgie, de joie ou de détermination et pratiquement de rien d’autre, la plupart du temps, lorsqu’il paraît nostalgique, il a pour tic et habitude de toucher le manche de son premier katana, cela lui rappelant un peu plus le passé. En sachant tout cela on peut mieux le juger mais comme pour toute chose, jamais rien dans l‘Homme n’est dévoilé en entier car il évolue au fil des découvertes que nous faisons …


Description mental : [5lignes minimum ]

Comment décrire un humain, un homme, un tel ninja, un Fushi, comment définir Senshi, c’est une question que beaucoup se pose et parfois même Senshi se pose cette question. Mais alors quelle réponse trouve-t-il ? Comment se trouve-t-il ? En réalité, il ne se trouve pas, ne se juge pas, suivant un proverbe disant « ne juge pas de peur d’être jugé » Senshi ne juge qu’une chose : la situation. En aucun il ne jugera quelqu’un de part son apparence ou ses pensées, il ne se juge pas lui-même de peur d’être aveugler par une modestie ou une prétention tout aussi dangereuse l’une que l’autre. Mais alors comment savoir qui il est ? Simplement par le jugement que chacun porte sur sa personne. Le plus souvent on le trouve calme, posé, joyeux, respectueux, toujours souriant, à l’écoute de tous, un être agréable qui reste dans la moyenne mais qui pourtant ne semble pas comme les autres. Bien sur ce n’est pas que cela dont pense les gens de Senshi, on peut en penser qu’il est inexpérimenté, stupide et immature, ce sont ce que disent certaines personnes mais ont-ils raison. Se poser la question serait rendre trop complexe ce qui est déjà complexe. Comment expliqué tant de différence de point de vue ? En réalité l’expliqué prendrait tant de temps, la seule chose qu’on pourrait expliqué est ce que l’on voit le plus souvent.

Commençons alors par le fait qu’on le voit souvent calme et posé, ce qui reste bien sur dans la même idée. Pourquoi calme ? Oh c’est simple, jamais vous ne verrez un livre se nommant «  les 1 001 farces de Senshi », pour tout dire, Senshi n’aime pas trop faire des farces ou bien gigoter de partout pour ne plus tenir en place. On dit souvent que c’est dans sa nature, souvent calme et discret, il semble souvent observateur et attentif, bien sur cela ne relève plus du calme mais de l’attention que Senshi peut porter, mais n’est-ce pas la même chose ? Peu de personne peuvent être attentif en faisant du bruit. Oh bien sur dans son enfance il fut bien agité, posant tant de questions, faisant tant de farce, et on en vient souvient à penser que c’est pour éviter de repenser à son passé parfois si douloureux qu’il ne fait plus autant de farce qu’il en eu fait autrefois. Pourquoi le dit-on poser ? Le sens de ce mot échappe parfois à certaine personne, mais pour le cas de Senshi, certain le définirait comme quelqu’un qui prend le temps de réfléchir, non pas impulsif mais penseur, oh pas au point de s’en poser des questions existentiel, mais ne jamais prendre de décision hâtive. Mais il en va de soi, son calme ne reste pas seul, alors avec quoi va-t-il ? Son respect ? Sa joie bien différente de certain ?

Non, le mieux serait de parler de son attention et de tout ces moments où il a écouté tant de personne pour si peu de chose. Oh non ne croyez pas que cela le gêne, mais bien des gens auraient surement abandonné, enfin c’est ce que l’on peut penser. Pourrait-on alors prendre le ninja pour une boite à secret ? Peut-être que oui, peut-être que non, en fait, il est certain qu’il n’en dira rien à personne e ce même sous la torture même si une histoire puérile n’ira jamais jusqu’à une telle mesure, mais on ne puis dire qu’il est vraiment bon conseiller, il a souvent essayer d’aider les gens mais au final ça ne s’est jamais arranger pour eux. Mais pourtant il n’avait jamais cesser d’essayer d’aider autrui, une preuve de générosité ? Mais rattacher à cette écoute perpétuelle, se trouve un respect pour tout ce qui peut exister mais aussi une détermination qui n’est rien d’autre qu’une conséquence accentuant la première volonté de ne jamais abandonner.

Ne jamais abandonner, voilà ce qui le motive le plus souvent. Cette petite phrase devenant alors un principe du Fushi, un principe qui lui est souvent revenu au cours de sa vie, après la mort de son père, après la mort de son grand-père et dans sa quête perpétuelle qui constitue finalement son nindo. Sa détermination est grande mais loin d’être la meilleure, i lest certain que sans elle, il n’en serait pas là aujourd’hui, s’il n’était pas déterminé, jamais il ne serait devenu bon ninja ou même forgerons. Sa détermination l’a souvent aidé et il semble bien qu’elle l’aidera encore souvent dans sa vie future qui ne tarde d’arriver. Quant à son respect, il est peut-être l’une des plus grandes caractéristique de notre Fushi. Toujours respectueux envers quoique ce soit, il n’a jamais manqué de respect à qui que ce soit. Certaine le dise, Senshi n’est qu’une crétin qui respecte tout et est prêt à croire n’importe quoi juste pour le respecté, mais ces gens là se trompent bien souvent, Senshi ne croit pas en tout, il faut souvent distinguer entre naïveté et respect mais ça, Senshi a depuis longtemps arrêté d’essayer d’expliquer car quand les gens croient trop en quelque chose, ils finissent par ne plus pouvoir oublier et voir la vérité qui leur sourit.

En parlant de sourire, qu’est-ce qu’un sourire ? Que peut dire un sourire ? Passons les généralités et pensons simple, parlons plus de Senshi, celui qui nous intéresse le plus ici présent. Alors pour Senshi, que veut dire un sourire ? Est-ce un représentant d’une joie, d’une tristesse masquée, d’une nostalgie, d’un geste chaleureux cherchant à rassurer quelqu’un ? Pour tout dire c’est un peu tout cela, sa nature calme et posé masque souvent sa joie dans un sourire et très peu en rire, son passé rappelle une certaine tristesse et cette nostalgie constante, sa nature réconfortante mais surtout sociable offre souvent ce sourire. Finalement, un simple sourire définirait le plus Senshi, sociable, respectueux, joyeux et peut-être même coincé dans un passé funèbre, mais cela comment le savoir. Mais même si on le définit ainsi, qui nous dit qu’il ‘est que comme ce qu’on vient de décrire, un homme peut tant changer et être vu de tant de façon qu’en réalité jamais il ne sera totalement définit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fushi Senshi
Membre du Conseil de Kumo
Membre du Conseil de Kumo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Age : 26
Emploi/loisirs : aucun/rp xD
Date d'inscription : 03/01/2009

Fiche du Ninja
Affinités:
Techniques:

MessageSujet: Re: Fushi Senshi   Sam 3 Jan - 13:49

Histoire : [15 lignes minimum ]

«  Il a fort longtemps, à une époque où de nombreuses créatures disparues aujourd’hui co-existaient avec les Hommes. Suivant des règles de bien-être, laissant le monde en paix et dans une sérénité parfaite. Chacun vivait chaque jours que la nature pouvait créer sans se soucier des problème qui pouvait lui arriver un jour ou l’autre. C’était donc en des temps immémoriaux que vivaient les Hommes et les animaux mythique conservant une paix stable et durable, enfin c’est ce que l’on pensait … Pourtant il vint un jour qui allait changer tout, qui allait plonger le monde dans les profondeurs d’un chaos sanguinaire qui apporterait que destruction, horreur, tristesse, mort et haine. Les jours de joie et de paix semblaient être bien loin et cette terrible menace frappait à la porte du lendemain qui se sentait de plus en plus menaçante. L’auteur de ce trouble grandissant n’était autre qu’un humain qui avait été renfermer dans les méandres de la Terre que nous humains avions appelé Enfer. Renié du monde il y a de cela des siècles, il revenait à la tête d’une armée démoniaque pour atteindre ses buts : se venger et gouverner le monde des mortels. Son premier objectif était le sud ouest du continent, l’endroit ou était caché le premier obstacle au réveil total de son armée. L’être démoniaque suivit de son armée n’avait pas tarder à commencer sa marche suivit de son armée terrifiante qui ne demandait que du sang d’humain comme boisson. Des villages furent pillés, rasés, anéantis, des familles furent brisées, sacrifiées, brûlées, détruites, maudites, rien ne semblait pouvoir l’arrêter, des combattants pourtant expérimentés avaient moult fois essayer de les stopper dans leur course meurtrière. Face à cela, tout être habitant ce monde ne pouvait rester les bras croisés, les représentants des diverses créatures de ce monde s’étaient réunis dans la salle de conseil de la ville fortifiée qui servait de base au premier obstacle à la fin du monde. Décidant alors d’unifier leur force et d’élaborer une stratégie, on raconta que certains humains se lièrent directement d’amitié avec certaines bêtes mystiques et qu’ils combattaient ensemble dans une synchronisation parfaite. Bien sur les amitiés entre humains n’avaient pas disparus et parfois il se créait des trio qui semblaient presque invincible, enfin pour le peu de temps où ils avaient vu le jour, jamais ils n’avaient combattu mais pour la plupart on le voyait ainsi. Les défenses étaient prêtes, armes, armures, magie élémentaire, stratégie de remplacement et principales, tout était prêt, la plupart des êtres vivants de ce monde étaient ou allaient être réunis à un et même seul endroit, l’endroit où le destin de la Terre allait se jouer.
Les récits de la plus grande bataille de tout les temps ont été perdus au fil des siècles, seuls les spectateurs de cette bataille et leur descendance aurait pu réellement raconter cette histoire, nous n’avons que quelques détails. Pour ma part, j’ai entendu dire que les deux clans avaient brillé, le clan des Kaguya, s’appuyant sur l’aide de leur propre os et soutenu par un groupe de sabreurs qui semblaient être en total communion avec leur katana. Le second clan était celui des Fushichou, combattant avec les phénix, contrôlant le feu avec une aisance remarquable, soutenu de combattant équipé de lances.
On raconte qu’après de nombreux jours de combats sanglants et rudes sans aucun répit pour les deux camps, au grand final, pour le plus grand malheur de ce monde, la plupart des animaux mythiques avaient disparus, tuer au cours de cette bataille pour protéger ce qu’ils leur étaient cher. Leur disparitions avaient laisser une tristesse sans nom, des cœurs brisées, le monde ne semblaient déjà plus être ce qu’il était … Les jours ne furent pas jours de gloire et de fête mais d’éloges funèbres et de cérémonie en l’honneur des valeureux morts que la vie avait décidé d’emmener avec elle. Les années passèrent et malgré tout les clans restèrent former en l’honneur de cette si belle bataille, les villages se reformaient peu à peu poussé par des ambition que d’autre n’avaient pas et les cœurs meurtris se faisaient déjà la guerre. Mais bon, comment raconter une si belles histoires quand la plupart des hommes ont oublié cette histoire si magnifique et si explicative de tant de chose …   »

***


Voilà une bien belle histoire que bien souvent Senshi avait entendu de la bouche de son grand-père, vieille homme toujours aussi bien pourtant malgré ses quatre-vingt ans. Le jeune garçon aimait beaucoup son grand-père, toujours vêtu d’une tunique blanc, les mains dans les manches tel un sage ou un moine, il gardait toujours un calme indescriptible qui le rendait si charismatique, le jeune Fushi aimait bien rester avec son grand-père, source de savoir et d’admiration. Senshi avait essayé de nombreuses fois de se battre avec lui amicalement bien sur pour une quelconque raison bien qu’elle restait toujours amusante et divertissante. Si les deux s’entendaient aussi bien c’était car leur caractère concordaient parfaitement, le vieil homme, sage et patient, le jeune garçon, curieux d’esprit, voulant savoir le plus de chose sur son clan, sur ses origines et à la recherche constante de découverte mais qui restait bien souvent naïf et bien facile à manipuler. À l’époque Senshi n’avait que six ans mais plus mature que la plupart de son âge qui ne pensait souvent qu’à se battre ou à jouer aux ninjas sans pour autant l’être. Poussé donc par son esprit curieux et admiratif, le jeune garçon demandait souvent à son grand père de lui raconter une nouvelle fois cette histoire, d’après son grand-père, le jeune Fushi avait une très grande curiosité concernant son clan et l’origine de ce dernier ne cessant de poser des questions, même s’il ne le montrait pas, le vieil homme aimait répondre aux questions de son petit-fils même si bien souvent elles restaient les même. Face à cette curiosité interminable, sa mère souriait légèrement contente de la vivacité de son fils, une femme pleine d’amour et de bon sens, une gentillesse envers tout le monde, accueillante et souriante, Senshi n’avait jamais espérer meilleure mère. Toujours prête à écouter son enfant, et à l’aider pour quoique ce soit, elle ne l’avait jamais disputer ni même frapper. Et quant à son opinion sur les questions de son fils sur son clan et tout ce qui tourne autour ? Elle s’en moquait totalement du moment que cela ne le mettait pas en réel danger. Quant à son père, un homme à la forte carrure, des mains de forgeron rude qui semblait faire la taille de la tête d’un enfant à peine âgé. Une barbe naissante brune qui cachait assez mal sa longue cicatrice qu’il avait sur la joue droite, séquelles d’une courte vie en temps que nia. Ses cheveux mi-long et d’un noir égal à sa barbe, accompagnait des yeux froid et rude qui semblait prendre une teinte marrons. Bien loin d’être comme son apparence son père n’était pas un père dur et froid qui ne pensait qu’à la punition par les coups. Au contraire, il restait aux petits soin de son enfant et lui apprenait également de nombreuses choses mais très peu en rapport avec le ninjutsu. Pour son père l’art du ninja n’était rien d’autre qu’un pas de plus vers la mort. Mais son grand-père ne pensait pas ça ce qui créait de temps en temps quelques crises de colères ou de tension de la part de son père. C’était dans ses moments ou sa mère restait encore plus avec son fils lui apprenant des choses utiles pour sa vie future. Quant à ce que lui apprenait généralement son père ? La plupart du temps il lui parlait de la sidérurgie, et oui, son père était un forgeron d’où son physique développé et musclé. Bref, au final Senshi n’avait pas une vie aussi dure que certain pouvait l’avoir, cette vie lui plaisait et pour rien au monde il ne voulait la changer, si ce n’était que devenir un combattant comme l’avait été ceux d'iil y a des millénaires et qui avaient combattu pour ce à quoi ils tenaient. Mais le seul problème était que pour son père, cette histoire n’était qu’un conte de fée raconté au fil des années pour faire plaisir aux enfants du clan et à force de mentir cela était devenu « vrai » et pour preuve, aucun Kaguya n’avait été trouvé depuis des années. Malgré tout, Senshi continuait d’y croire et avait en tête d’en trouver un même s’il devait chercher encore et encore, et ceux pour perpétuer les anciennes traditions de sa famille. Son grand-père était assez content qu’au moins son petit-fils croit en lui, il lui avait affirmer une fois qu’en réalité les Kaguya s‘étaient retirés totalement du monde vivant en exil dans un lieu connu d’eux seul. Senshi lui avait sourit et l’avait remercié après être reparti à son activité accompagné de sa mère qui l’attendait. Mais déjà à cet âge, son grand-père lui avait aussi apprit que le plus important était de perpétuer la tradition de la famille, dans l’immédiat la forge et certain rituel que seul certain Fushi connaissait. Le jeune garçon avait approuver et avait promis de tout faire pour réussir.

***


Ce fut alors vers l’âge de 7 ans qu’il commença à apprendre les principaux rituels de sa famille, son esprit toujours aussi curieux et vif avait pu rapidement comprendre en quoi consistait la plupart d’entre eux. Il apprit également les traditions de sa famille, tel que les séances de méditations en pleine nature, les prières nocturnes adressés à leur ancêtres. Son principal enseignant n’était personne d’autre que son grand-père et sa mère qui lui apprenait également certaines choses qu’il devait savoir. Quant à son père, lui, il lui apprenait les choses qu’il disait réellement utile, mais pour Senshi tout l’était et sa tête prête à retenir tout ce qu’on pouvait lui apprendre avait tout retenu. A cette époque, le jeune garçon était assez content de sa jeune vie, pour le moment il n’avait jamais vu ses parents se disputer, entre eux comme avec son grand-père, il n’avait certes pas de frères ou sœur pour s’amuser avec eux mais avec quelques amis avec qui il partageait de bons moments tel que par exemple voler une tarte à la framboise de sa mère pour la partager avec eux même si après sa mère lui tirait les oreilles, mais bon elle ne le frappait pas et prenait presque ça avec bonne humeur, au fil du temps elle en était venu à faire deux tartes en laissant une à découvert et l’autre cachée. Senshi jonglait entre amusement et leçon, c’était une vie simple mais agréable, il n’avait rien à demander de plus. Le jour le plus intéressant de ce passage de sa vie fut trois jours après son huitième anniversaire, une fois encore il était de sortie avec ses trois amis avec lesquels il traînait toujours, ensemble ils avaient fait les mille coups et s’étaient mis de nombreuses fois dans un sale pétrin qui leur valurent quelques réprimandes pas bien méchantes. Bref, c’était un jour plutôt chaud, le soleil haut dans le soleil venait à peine d’être à son zénith, le vent soufflant permettait de se rafraîchir et éviter la canicule menaçante. En expédition avec un groupe d’enfant accompagné de nia censés les surveiller, toute la mini bande y compris Senshi était donc de sortit pour aller faire une petite tournée dans les alentours de leur village : Suna. Bref, le petit groupe d’expédition était arrivé près d’une cascade, spectacle magnifique à ne jamais louper au cours d’une vie aussi courte qu’elle soit. Comme à leur habitude, les compères se firent discret pour finalement s’éloigner un peu du groupe se retrouvant juste à la droite de la cascade à une hauteur non négligeable. Les quatre enfants étaient très attirer par cette magnifique vue, un peu trop d’ailleurs. Le plus jeune d’entre eux, de quelques mois s’était approcher du bord pour voir l’eau de la cascade un peu mieux, mais le terrain glissant de par l’humidité fut presque fatal pour cet enfant, ce dernier glissa et alla tomber du haut de ce rocher, miraculeusement, une racine passait par là et ce fut de justesse qu’il put l’attraper, les trois autres purent alors essayer de l’aider, finalement après un effort collectif, le plus jeune fut hors de danger, même si une vie venait d’échapper à la mort de justesse, Senshi n’avait pas été marqué que par cet événement. Le plus marquant était ce qu’il avait sembler discerné, une silhouette assise sous le rideau d’eau que formait la cascade. Il n’avait pas pu bien distinguer ses formes ni même savoir si oui ou non quelqu’un était réellement là. Finalement la fin de l’expédition fut terminée et les quatre enfants avaient réussis à masquer cet accident. Mais le soir même Senshi était aller en parler à son grand-père, cette vision d’une silhouette sous une cascade, méditant sans bouger, d’après le vieil homme, les Kaguya aimait méditer sous les cascades, enfin pour la plupart, il pensait donc effectivement que c’était un Kaguya, ce qui eu qu’une conséquence : raviver la flemme de l’espoir de Senshi, mais malheureusement pour le moment il ne pouvait sortir du village et donc tenter de revoir cette silhouette qui semblait faire parti du clan que Senshi recherchant tant mais malgré tout il restait confiant et optimiste …

***


Dernière édition par Fushi Senshi le Sam 3 Jan - 14:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fushi Senshi
Membre du Conseil de Kumo
Membre du Conseil de Kumo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Age : 26
Emploi/loisirs : aucun/rp xD
Date d'inscription : 03/01/2009

Fiche du Ninja
Affinités:
Techniques:

MessageSujet: Re: Fushi Senshi   Sam 3 Jan - 13:51

Le jeune Fushi avait alors passé son neuvième printemps, il avait maintenant qu’une seule envie : devenir un ninja et ce à cause de cette vision d’un Kaguya potentiel. Il n’en avait jamais parler à son parle certain que ce dernier lui aurait rit à la figure lui disant d’arrêter d’imaginer des choses qui n’existe pas vu qu’il était le seul à l’avoir vu. Il va sans dire que le jeune garçon en avait parler non seulement à son grand-père mais aussi à sa mère qui lui avait demandé de lui décrire un peu plus la scène ce que son fils avait fait. Elle lui avait sourit et lui avait dit qu’il fallait peut-être oublier ce jour, mais autant lui demandé de soulever leur maison, c’était impossible. Il fallait donc que Senshi puisse sortir du village en toute sûreté et outre le fait d’être accompagner, il fallait qu’il soit nia. C’était à partir de là que cette idée s’était forgée. Il en avait d’abord parler à sa mère qui avait sourit en lui demandant pourquoi même si elle connaissait la raison. Elle n’avait finalement donné aucune réponse mais ne semblait pas être contre, il fallait juste en parler avec son père. Autant dire que c’était presque impossible qu’il devienne nia s’il lui fallait l’accord de son père. Malgré tout son grand-père au courant de cette envie restait confiant, pourquoi ? Senshi n’en savait rien mais il faisait confiance à celui qui lui en avait tant apprit. C’était alors un soir où la mère de famille avait préparé un excellent repas, le plat de chacun avait été fait spécialement selon ses goûts et son père semblait être de bonne humeur, presque le meilleur moment pour le lui demander. Ce fut finalement le plus âgés qui en parla. S’adressant d’une voix calme il apprit la nouvelle à son fils qui fut moins étonné et frustré qu’aurait pu croire Senshi. Malgré tout il semblait changer d’humeur, devenant plus froid il regarda alors son fils dans les yeux pour lui demander si c’était vrai. Bien évidemment c’était vrai, et son père semblait se retenir, il semblait se rappeler sa vie de ninja et finit par le regarder pour lui répondre. La réponse se fit en deux temps, il accepta d’abord qu’il le devienne laissant alors une joie apparaître dans le visage des trois Fushi, mais la seconde partie de la réponse ne révéla que stupeur, étonnement et surprise sans nom. Son père acceptait qu’il devienne nia s’il réussissait à le battre selon les traditions familiale, c’est à dire de le battre en duel avec pour arme un katana. Sa mère n’en revenait pas, tout comme Senshi, même si son grand-père avait eu la même réaction que les deux autres, lui semblait rester plus ou moins calme, il avait eu un léger sourire et avait finit par observer la réaction de son petit-fils. Ce dernier montra un instant son étonnement pour finalement reprendre un visage sérieux et dire qu’il était d’accord, acceptant alors l’épreuve que lui imposait son père. Sa mère encore plus stupéfaite ne put rien dire sur le moment, face à tant de détermination elle ne pouvait rien dire, elle ne pouvait qu’espérer …
Le lendemain matin le père et le fils étaient dans le jardin de la demeure familiale, sabre en mains. Senshi avait un sabre faisant une fois et demi la taille de son bras, la moyenne pour sa taille, d’une couleur tout à faire normale, c’était en réalité une lame créé des mains même de son père. Quant à son père, lui avait un sabre plus long que la moyenne, savant manier les lames qu’il forgeait, il semblait attendre patiemment que son fils lui montre ce qu’il valait. Le jeune Fushi observait son père, il maniait une arme pour la première fois et semblait être face à un adversaire invincible, l’adversaire en face de lui faisait presque trois fois son poids et deux fois sa taille, il aurait peut-être même pu lui broyer les os à mains nues et lui éclater le crane d’une main, en d’autre terme, même si le combat allait se passer, tout le monde savait que Senshi perdrait à moins d’un miracle qui était presque impossible à imaginer. Pourtant même si le jeune garçon savait qu’il n’avait aucune chance, il gardait son calme, soufflant de manière régulière, il observait son père, puis après un moment fonça sur lui, arme en arrière pensant pouvoir porter un coup, mais bien trop lent ralenti par son arme, il laissa tout le temps à son père de se préparer et d’esquiver un coup hasarder en lui faisant un croche-pieds qui envoya Senshi au sol presque en douceur. Son père lui disait d’abandonner mais son fils ne l’écoutait pas, se relevant et fonçant à nouveau sur lui. La scène se passa ainsi pendant des bonnes heures, la mère du jeune garçon avait préparé à manger tandis que le plus vieux de la famille observait simplement. Ce combat qui n’en était pas un finit par se terminer après cinq heures d’inlassable tentative de la part du jeune garçon qui était prêt à continuer sans même le temps de prendre une pause. Son père avait finalement arrêter ce test pour lui dire qu’il acceptait, assez fier de la détermination qu’avait eu son fils. Bien qu’il avait encore à apprendre, il restait néanmoins un enfant curieux qui voulait parvenir à ses fins et qui ne demandait qu’à évoluer. Au final son père était d’accord, une seule réaction envahit alors la demeure des Fushi, la joie et la fierté qu’éprouvait chacun des membres envers leur héritier : Senshi.

***


Il allait désormais à l’académie des ninjas, apprenant les bases du ninjutsu, se retrouvant parmi des apprentis ninjas qu’il ne connaissait absolument pas mais qui tarderait pas à connaître. Même après des semaines passés, Senshi se rappelait du jour où son père l’avait testé pour voir si oui ou non il aurait pu être ninja. Il avait effectivement apprit de nombreuses choses, les bases d’un bon ninja était de savoir se contrôler, d’être déterminé et capable d’agir dans des situations toujours aussi variées qu’un nuage pouvait l’être. Bien sur un ninja pouvait toujours changer, il n’y avait pas de formule pour être un ninja, il n’y avait pas non plus de ninja modèle niveau moral, chaque enfants devenant ninja deviendrait comme il le voudrait. Bien sur il devrait prendre ses responsabilités mais ça c’était évident et n’avait pas lieu d’être précisé. Senshi aimait bien suivre les cours, apprenant encore et encore, il s’endormait le soir encore plus curieux et plus savant du monde des ninjas, son moral changeait un petit peu, bien sur il n’avait pas radicalement changer, il gardait toujours son esprit curieux et posait toujours autant voire même plus de questions, toujours aussi serviable et agréable, il restait tel qu’il était à la seule différence était qu’il semblait peut-être plus distant avec ses anciens amis, enfin pas autant que ça mais il commençait à rester avec ces camarades de classe, bien sur il ne pouvait pas demander à ses amis de venir avec lui car autant d’entre eux ne voulait devenir ninja mais peu à peu ils s’éloignaient les uns des autres au plus grand regret de ses parents qui trouvaient qui rigolaient bien moi qu’avant même si cela ne s’apercevait presque pas. On ne pouvait pas dire que Senshi était un élève brillant ni même qu’il était médiocre, sa réussite venait du fait qu’il posait énormément de questions et qu’il écoutait sans relâche. Et de part sa nature curieuse, souriante et amicale, il était venu à être apprécier de pas mal de personnes et même des professeurs, toujours à l’écoute des autres, il restait l’un des garçons les plus populaires de son âge non pas niveau physique mais psychologique. Oh non il n’avait pas non plus des groupies lui courant après comme pour d’autre mais ne se faisait pas balancer des tomates ou autre projectiles à tout bout de champs.
Il fut alors admis en temps que genin quatre ans plus tard, il avait alors quinze ans. Il avait grandit un peu plus et était devenu un adolescent assez typique des jeunes de son âge. Il était très content d’être enfin genin, cela représentait de nombreuses choses pour lui, et la plus importante : un pas vers son objectif principal ou l’un de ses objectifs : retrouver un Kaguya. Mais pour le moment il était trop tôt pour envisager cela, il ne devait pas brûler les étapes ni même oublier sa famille qui pour fêter son diplôme lui avait préparé une petite fête invitant ses amis et préparant des plat fait avec amour et tendresse. Senshi était tout simplement heureux, une famille qui l’aimait, son grand-père toujours aussi calme et sage répondant à ses questions sans fins, sa mère toujours aussi souriante et aimante envers son fils et enfin son père qui semblait accepter définitivement le fait qu’il soit devenu ninja, souriant de plus en plus et rigolant même un peu plus. Ses amis restaient toujours aussi présent et amical envers lui et il le leur rendait bien, en gros tout semblait aller pour le mieux dans sa vie d’adolescent …

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fushi Senshi
Membre du Conseil de Kumo
Membre du Conseil de Kumo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Age : 26
Emploi/loisirs : aucun/rp xD
Date d'inscription : 03/01/2009

Fiche du Ninja
Affinités:
Techniques:

MessageSujet: Re: Fushi Senshi   Sam 3 Jan - 13:54

Senshi avait alors attend sa quinzième année quand il devint finalement chuunin, il avait passer son test sans trop de difficulté, son équipe avait même jouer un rôle essentiel dans cette épreuve. Son premier équipier, plus jeune que lui de quelques mois, lui avait souvent protéger ses arrières, contrôlant plutôt bien le katon, il avait souvent put se combiner avec lui pour de meilleures attaques, tout comme son deuxième équipier ou devrait-on dire équipière, la plus vieille du groupe, elle avait un fort caractère et avait même voulut prendre la tête du groupe. Oh bien sur le jeune rouquin avait catégoriquement repousser l’idée, presque trop fier d’être sous les ordres ou du moins les stratégies d’une fille, Senshi devait souvent trancher et pour le grand malheur du rouquin, la plus âgée avait raison, elle avait un certain talent pour trouver de bonnes stratégies. Elle contrôlait le suiton, rendant encore les attaques plus fortes en combinaison avec le jeune Fushi maîtrisant le fuuton. En fait pour cette équipe, Senshi était le bonus des attaques, renforçant leur effet, il servait sur bon nombre de points, et ceux même s’il ne contrôlait qu’une seule technique. Ils avaient eu un peu de chance lors de la deuxième épreuve mais s’en était finalement sortit vivant. Cette année-là, Senshi n’avait pas été le seul genin à passé chuunin, en effet d’autre ninja avaient prouvé leur valeur et avait aussi été admis en temps que chuunin. Comme pour son passage en tant que genin, le jeune Senshi eu droit à une fête en son honneur, et en ceux de ses équipiers, ses amis aussi avaient été invités et au cours de cette soirée, Senshi avait pu remarqué à quel point tout avait changé, le premier était devenu fleuriste, suivant les traces de son père, le deuxième était devenu restaurateur en perpétuant la recette familiale, quant au dernier, il était devenu marchant itinérant vendant de tout et rien à travers le pays, il sortait donc beaucoup et connaissait pas mal d’endroit. Cela intriguait Senshi, peut-être qu’il pourrait l’aider, il finit par le prendre à part et de lui demander, il eut une réponse affirmatif, ils avaient donc décidé que le lendemain même tout deux partiraient chercher près de la cascade de leur souvenirs d’il y a déjà quelques années. La nuit venue, Senshi se demandait si cela ne restait quand même pas trop dangereux de partir qu’à deux, il s’était donc levé et alla directement demandé à ses deux amis de son équipe, maîtrisant tout deux quelques techniques ils pourraient être d’un grand recours. Les deux avaient approuvés même s’ils ne comprenaient pas cette envie, mais comme il le lui avaient dit une fois, quoiqu’il puisse avoir comme envie, du moment que c’était possible, ils le suivraient, et c’était réciproque pour chacun d’entre eux.
Le lendemain matin, les quatre compagnons partirent dès l’aube vers la cascade de leu jeunesse, tous étaient équipés de vêtements léger, prévoyant de rentrer le soir, le plus jeune d’entre eux avait le sac des provisions tandis que la fille du groupe avait la trousse de premiers soins, Senshi avait prit de quoi se défendre, quant au voyageur, il avait prit un petit sac léger contenant une carte et un peu plus de provisions ne laissant pas toute la nourriture à un seul ninja. Tout quatre étaient parti sans prévenir qui que ce soit, ni leur parents, ni leur sensei, ni leur tuteurs, bref un peu à la clandestine mais bon, ils pensaient que cela ne comportait aucun danger. Le chemin s’était passé sans aucun problème, les plaisanteries étaient nombreuses, les rires résonnaient dans l’immensité vide du désert bordant le village, les blagues fusaient de toutes part, bref ne bonne humeur était présente et permettrait un voyage agréable. Après quelques heures et une ou deux petites pauses, les quatre voyageurs purent atteindre la même cascade qui se trouvait au même endroit il y a de cela 5 ans, Senshi comme son plus vieux ami se remémoraient le jour où tout était arrivé, et pour le jeune Fushi, c’était presque comme s’il revoyait la silhouette, ils s’étaient rapprochés du rideau dos et Senshi s’était rapprocher le plus possible, il n’y avait plus personne, le chuunin était un peu déçu mais il aurait du s’y attendre, il restait néanmoins souriant puis finit par proposer aux trois autres de repartir. Ses trois accompagnateurs étaient surpris qu’il veuille repartir très vite, une discussion se posa donc entre les quatre jeunes expéditeurs bien naïfs, Senshi leur raconta alors l’histoire que son grand-père lui avait si souvent raconter, les trois avaient pu enfin comprendre pourquoi il était comme ça. Eux aussi n’y croyaient pas vraiment bien mais ne le montraient pas. Ils commencèrent à prendre alors le retour vers le village quand le rouquin, le plus jeune du groupe, glissa sur un rocher mouillé et tomba en se tordant la cheville ne pouvant plus bouger le pieds. Dans un premier temps la jeune fille paniqua se demandant ce qu’ils allaient faire, l’ami de Senshi, proposa que lui et la jeune fille aille chercher de l’aide au village tandis que Senshi veillerait sur le jeune garçon. On avait bien évidemment penser à le transporter sur le dos mais cela semblait être bien plus dur , mais on tenta le coup, Senshi donna son sac à leur guide et prit son jeune équipier sur le dos. Ils reprirent donc la route quand ils rencontrèrent une bande qui ne semblaient pas très amicale, ils étaient trois, leur chef se trouvait au milieu, une hache à la ceinture, une barbe sale et non entretenue servant presque de serviette, des yeux fatigués qui renfermant une rage de violence, il avait une forte carrure mais bien moins imposante que celle de son père. À sa droite se trouvait un homme bien plus petit, plus petit que les quatre enfants, chauve et un visage faisant penser à un crapaud, un sourire sadique. De l’autre côté se trouvait un homme ressemblant plus à la moyenne, un regard froid sans expression, des gants aux poings qui semblaient déjà refermés et prêt à frapper, un visage tout aussi fermé que ses poings qui semblaient pouvoir pétrifier quelqu’un en un instant.
Les deux groupes se regardèrent un moment sans pour autant réagir. La première personne qui put réagir fut la seule fille présente dans cette scène, commençant à exécuter quelques signes sous l’œil de plus en plus moqueur du petit brigands sadique. La jeune kunoichi tenta alors de lancer une vague d’eau mais rien ne fut, ne comprenant pas pourquoi, elle ne tarda pas à comprendre lorsque les trois rigolèrent et lui expliquant pourquoi. L’un des trois avait la particularité de rompre le flux du chakra sans même avoir besoin de technique, en clair il était une arme anti-ninjutsu. Cela allait poser un énorme problème, le groupe de Suna n’avait qu’un ou deux nais et donc aucun autre objet défensif, et le blessé empêchait tout type de fuite. Le chef du petit groupe de brigands s’avança en dégainant lentement sa hache et prenant un sourire presque carnassier. Les deux ninjas capables de se battre se mirent en position, prêt à donner cher de leur peau et à défendre leurs amis et leur propre personne. Le chef continua sa lente marche vers ses proies, souriant encore et encore suivit de près par ses deux acolytes. Il était alors à mi chemin quand une flèche vint se planter entre les deux groupes. Les sept voyageurs tournèrent leur regard vers l’origine de la flèche, et à la plus grande de surprise des quatre partis de Suna et encore plus pour le jeune Fushi, c’était son père qui avait tiré la flèche. Une épée à son flanc droit, une lance dans son dos, un arc à la main et un carquois sur son épaule, une tenue légère mais résistante, son visage agressif, froid et dur. Senshi le savait, malgré cette allure héroÏque, cette posture droite et menaçante, son père était sûrement en colère, très en colère, et Senshi savait qu’il se ferait sûrement réprimander d’abord par son père puis par sa mère, il savait également qu’une légère discussion allait se faire entre son père et son grand-père. Malgré tout, le jeune Fushi était à la fois content et apeuré de l’arrivée de son père, il en savait pas ce qu’il allait faire maintenant si ce n’était que foncé sur ces trois brigands et leur mettre une raclée. Son père leur cira une menace qui ne fut pas prise au sérieuse, suite à cela, son père s’était rapidement déplacé pour se retrouvé devant les quatre jeunes enfants et leur dire de reculer pour le laisser agir seul. Après quelques étonnement et quelques remarques les quatre enfants reculèrent laissant alors l’adulte agir seul.
Les quatre jeunes gens finirent par être complètement surpris devant la performance du père du jeune Fushi, ce dernier restait au même point que les autres, jamais il ne l’avait vu ainsi, il se battait avec rage et passion en même temps, ces mouvements semblaient fluides et presque rituel, une danse, c’était ce qu’on pouvait dire, une gestuelle magnifique qui semblait lancer le combat dans un courant sans fin si ce n’était que la mort. Mais pourtant face à cela, ses adversaires, ces trois brigands semblaient rester dans la partie, sachant comment combattre, ne perdant rien de ce que pouvait leur apporté leur supériorité numérique. Les minutes passaient et de plus en plus le rythme s’accélérait, le sang giclait, les blessures se créaient, la peau s’ouvrait, la douleur se ressentait, un spectacle sanglant qui donnait au jeune Fushi de plus en plus l’envie d’aller aider son paternel. Mais il ne le pouvait, son père lui-même voulait que personne n’intervienne alors pourquoi aggraver son cas en lui désobéissant encore ? Il n’en savait rien et ne savait absolument pas quoi faire. Il porta son regard sur ses amis pour trouver conseil mais encore une fois tout lui disait qu’il devait laisser faire. Il ne pouvait que regarder et cela il n’aimait et plus encore quand il était à l’origine de tout cela, il ne pouvait plus le supporter … Peu à peu les larmes montaient, la fascination laissait place à une tristesse sans nom, une réaction non définie par le cœur de chaque humain, ne bougeant plus, le cœur serré, le corps tremblant, c’était toute ces choses qui commençaient à monter chez les quatre jeunes voyageurs quand le corps de leur sauveur tombait lentement vers le sol, le regard vide, le visage immobile, ne bougeant pas pour se rattraper, sans prendre le temps de réfléchir, Senshi avait déposé son ami sur le sol et avait couru rattraper le corps de son père, les larmes aux yeux, encore incapable de voir ce spectacle. Une voix faible, un sourire plein d’amour et de joie légère, aucune rancœur ni même haine, un dernier mot pour celle qu’il aimait, son père avait été comme ça pendant ses derniers moments, parlant à Senshi en le prenant comme un homme, ne montrant aucune colère sur le fait qu’il soit parti sans rien dire. Des larmes coulantes sur ses douces joues d’enfant grandissant, des tremblements menant aux sanglots, il pleurait, il n’était pas le seul mais il était sûrement le plus affecté de part se spectacle. Les minutes passèrent, le silence pesant laissait à cet homme un dernier hommage qui après de longues minutes de combat pour protéger ceux qui lui était cher avait finalement quitté ce monde accompagné de trois brigands qui n’avaient pu en réchappé. Son père s’était comporté comme un homme qui aimait sa famille, comme un père et même si cela n’était pas les bons mots, pour Senshi, il s’était comporté comme un vrai ninja, laissant dans le cœur de son fils, une sensation qu’il n’avait connu, l’amour pour ses proches. Le temps passait alors lentement, même les oiseaux et animaux environnant semblaient s’être tuent pour rendre ce dernier hommage …

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fushi Senshi
Membre du Conseil de Kumo
Membre du Conseil de Kumo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Age : 26
Emploi/loisirs : aucun/rp xD
Date d'inscription : 03/01/2009

Fiche du Ninja
Affinités:
Techniques:

MessageSujet: Re: Fushi Senshi   Sam 3 Jan - 13:54

Les jours étaient passés, devenant un mois puis un deuxième, encore après ces jours, Senshi repensait à ce jour, ce jour où il avait fait tant d’erreurs, ce jour où son père était mort par sa faute. Il s’en rappelait comme si tout cela c’était passé le matin même, la mort de son père, le retour du corps à Suna, ses funérailles, la réaction de sa mère et de son grand-père. Pour la première fois ce dernier avait conseiller à Senshi d’oublier un peu les Kaguya, quant à sa mère, elle ne l’avait ni disputer, ni frappé ni même regarder d’un air de dégoût ou de tristesse, au contraire, elle n’avait prit dans ses bras et lui avait répéter que ce n’était pas de sa faute. La soirée qui avait suivie n’avait été composée que de tristesses, de pleurs et de mélancolie. Il avait finit par arrêter le ninjutsu, annonçant la nouvelle d’abord à ses équipiers puis au Kage du village qui semblait comprendre le problème. Il n’avait alors que la quinzaine d’années mais avait prit la décision de reprendre la forge que tenait son père, il avait apprit au cours des longs moment passés avec son père comment forger une épée, un shuriken, un kunai ou tout autre arme. Bien sur il n’était pas encore un expert et ne forgeait pas souvent de bonnes lames, mais il apprenait, sa détermination habituelle et son envie de reprendre la forge en l’honneur de son père allait le faire progresser rapidement, il le savait, il ne pouvait faire autrement, tout ça tait pour honorer la mémoire de son père. Les jours continuaient de passer et ce fut alors qu’il allait presque atteindre sa seizième année qui réussit à forcer une lame réellement bonne, d’ailleurs ce fut sa première vente. Senshi continuait encore et encore, ne perdant pas une journée pour ne pas forger une arme, sa mère comme son grand-père avait remarquer ce changement en lui, devenu un peu plus froid et dur de jours en jours, ses yeux étaient devenus un peu plus rudes, son visage avait vraisemblablement durci, il devenait un homme de jours en jours, et plus le temps passait, moins Senshi parlait du ninjutsu, ne parlant presque de rien si ce n’était que pour éviter un silence pesant. Il ne s’intéressait plus au ninjutsu mais suivait encore et toujours les conseils de son grand-père qui lui enseignait encore et toujours les traditions familiales, pourquoi avait-il quand même voulu continuer ? Simplement car son père lui avait avouer qu’il était fier qu’il s’intéresse autant à leur famille, il lui avait même demander de continuer comme il le faisait, ce que Senshi lui avait promis de faire.
Il avait alors atteint sa seizième année quand sa vie prit un autre tournant. Il avait bien évidemment continuer à forger des armes, il avait maintenant un bon niveau et même s’il n’atteignait pas encore le niveau de son père, il se débrouillait. Son nom de forgeron restait encore à forger mais il s’en moquait, il avait le temps, après tout il n’était même pas adulte. Sa mère était encore plus fier de lui, elle semblait l’aimer encore un peu plus, quant à son grand-père, encore une fois il restait fier de son petit-fils, il continuait à lui enseigner ce qu’il devait savoir pendant les heures où Senshi ne forgeait pas ce qui semblait devenir de plus en plus rare mais qui restait profitable pour le jeune Fushi. Il avait réussit à forger de nombreuses armes et était d’ailleurs aller en ville pour les vendre, il avait attendu de longues heures afin de vendre tout son stock, il s’était préparé à attendre, il ne pouvait revenir bredouille, d’ailleurs il devait acheté de quoi manger avec ce qu’il aurait gagner. Même si cela paraissait étrange de nombreux clients habituels du père de Senshi avaient déserté le commerce et étaient aller voir ailleurs, les revenus étaient donc de moins en moins importants et la famille Fushi commençait peu à peu à ne plus pouvoir vivre à leur aise comme au bon vieux temps. Senshi avait donc redoublé de travail et passait de longues heures assis en attente de clients. La nuit tombait finalement quand Senshi avait rangé son matériel et reprenait la route de chez la demeure des Fushi après être passé au magasin pour acheter quelques produits nutritionnels. Il rentrait donc chez lui, sacs en main, un léger sourire occupait ses lèvres, un sourire qui disparut lorsque il vit le visage de sa mère, d’une pâleur horrible, un visage remplit de tristesse et on voyait encore les quelques larmes qu’elle avait laissé coulé, son regard semblait comme vide et son sourire si radieux et angélique avait une nouvelle fois disparu, Senshi ne l’avait vu ainsi qu’une fois : lors de l’annonce de la mort de son mari, le père de Senshi. Sans comprendre pourquoi, Senshi eu le cœur serré, semblant comprendre pourquoi cette tristesse mais se refusant de le croire réellement. Une courte phrase prononcée d’une voix faible à la limite des pleurs le convaincu, son grand-père était mort dans la journée suite à un arrêt net de son cœur, les médecins étaient venus rapidement et aucun n’avait pu faire quelque chose. Senshi ne tarda pas à voir le corps de son grand-père étendu sur des draps blanc, d’un blanc immaculé, inspirant une sensation de paix et de bien-être. Le jeune forgeron resta un moment sur place, lâchant ses affaires qui vinrent se poser sur le sol dans un bruit de résonance de métal et laissant les quelques fruits quitté le sac. Il marcha un peu, faisant de lent mais lourds pas, essayant à chaque fois de retenir les larmes qui montaient peu à peu, tout en s’approchant il regardait le corps de son défunt grand-père, un visage paisible qui semblait s’être attendu à sa mort. Doucement, Senshi tomba à genou près du corps sans vie de cet homme à qui il tenait tant, les larmes ne purent être contenues plus longtemps, coulant abondamment sur ses joues froides, Senshi se refusait de voir cet homme partir, il ne pourrait le supporter. Il sentit sa mère pleurer et le rejoindre, posant sa tête sur son dos, pleurant elle aussi sans retenu, le jeune Fushi se retourna et pleura dans les bras de sa mère. Le temps semblait se stopper laissant la mère et le fils pleurer dans les bras de l’autre de part la mort de ce vieil homme qui pourtant était tant de choses à leur yeux.
Le lendemain, le soleil semblait ne pas vouloir se montrer, une matinée froide, c’était ce matin même que les funérailles de son grand-père allaient être faites. S’habillant d’une veste noire sans manche et d’un pantalon un peu trop grand pour lui d’une couleur également noire, il attendait sa mère qui se préparait elle aussi. Ils partirent alors, suivant le cortège funèbre qui menait le corps du défunt sur une haute montagne pour accomplir sa volonté post-mortel. Une fois arrivé à la montagne, des espèces de prêtes furent les oraisons funèbres, les pleurs restaient présent mais très discret, pendant que les éloges étaient dites, Senshi pensait à tellement de choses, tout les moments qu’il avait vécu avec son grand-père, tout ce qui lui avait enseigné, son visage, son humeur, son calme, son savoir, sa personne en elle-même, le jeune forgeron avait toujours admirer ce vieil homme qui en savait tant. Après cette mort, Senshi était encore plus déterminer pour poursuivre les traditions de la famille des Fushi, non seulement ça mais aussi d’aider sa mère, il redoublerait de travail et honorerait du mieux qu’il le pourrait la mémoire de son grand-père. Les jours suivants, Senshi avait reprit de longues méditations pour parfaire l’harmonie son corps et de son esprit, une vieille tradition des Fushi que son grand-père lui avait parler. Sa mère quant à elle avait trouver un petit emploi à domicile, gardant quelques enfants d’autres mère incapable de le faire, elle faisait en sorte de ne pas rester passive et se laisser nourrir par ce que lui rapportait son fils. Mais plus les jours passaient et moins la forge rapportait et plus sa mère se demandait si reprendre le « métier » de ninja n’était pas la meilleure solution, pour elle, reprendre ce « métier » signifiait avoir un revenu moyen qui ne dépendait pas du besoin des gens, même si Senshi pouvait parfois fournir de nombreux ninjas, il restait des jours où il ne rapportait rien. Ce fut finalement lors d’un soir où le repas semblait calme et reposant que sa mère commença à en lui parler sérieusement. Ce fut finalement après une longue discussion calme et posée, de nombreux arguments et de nombreuses minutes que finalement Senshi décida de reprendre le ninjutsu mais avec une nouveauté par rapport à la première fois, il allait mêler tradition familiale au ninjutsu, créer une combinaison qui rendrait pour toujours hommage à son père et à son grand-père qu’il aimait tant. Pour le bien de sa mère et de son propre bien, pour perpétuer les rituels des Senshi, pour honorer la dernière volonté de son père, Senshi reprendrait l’art du ninja et combattrait avec son katana, un katana qui serait forgé de ses propres mains, un katana dont la lame représenterait l’éternelle présence des anciens Fushi, un clan qui ne mourra jamais …

***

Senshi allait bientôt atteindre son dix-septième printemps quand il avait reprit le ninjutsu, comparer à sa toute première fois, le jeune Fushi avait décidé de pratiquer l’art du ninja en perpétuant les traditions et se battrait donc à l’aide de katana en mêlant combat et « danse » en autre les rituels des Fushi. Quand il était aller voir le Kazekage, il avait choisit d’y aller en portant encore les vêtements qu’il avait porté lors de l’enterrement, en effet il avait décidé que tant qu’il passerait une journée en temps que ninja, il portera ses vêtements en l’honneur de son père et son grand-père, un hommage éternel tout comme serait les rituels familiaux des Fushi. Lors de son entrevue avec le Kage du village, il avait parler d’un ton si déterminé qu’il semblait que son interlocuteur ne pouvait en placer une phrase. Au final, le Kazekage avait finit avec un léger sourire et avait promu Senshi juunin certain que ce dernier avait progressé et servirait d’avantage en temps que juunin que chuunin. Senshi l’avait remercier et était reparti, il était retourner chez lui apprendre la nouvelle à sa mère, cette dernière semblait ne pas y croire, son fils avait regagner sa place comme si de rien n’était et avait même été promu au grade supérieur. Tout deux avait fêté cette nouvelle le soir même comme ils l’avaient toujours fait dans le passé.
Le lendemain, Senshi avait donc reprit son métier de ninja, il eut directement une mission, en solo, consistant à une surveillance d’un endroit sans trop d’importance, enfin normalement, à l’origine c’était une zone abandonnée qui ne faisait que voir les passants de temps en temps, mais le Kazekage avait reçu une information comme quoi une bande de brigands s’y trouvait, attaquant les commerces passant et profitant de ce qu’ils pouvaient devenant de plus en plus menaçant pour le village. En d’autre terme, même si cela n’était pas dit clairement, il devait s’occuper au plus vite de ses brigands et ce même s’il était seul contre vingt. Malgré tout il restait assez timide, du fait que la dernière fois il avait perdu son père, et même s’il était passé juunin, rien ne disait qu’il était vraiment devenu plus fort et ce même s’il avait une technique bien avancée mais encore en cours de développement, il n’avait pas encore vu ce qu’elle fera dans un vrai combat, même en un contre un. Il allait serment devoir la tester dans cette mission mais ça il s’en moquait car il était prêt. Sans attendre plus longtemps, il était parti, habiller de sa veste noire sans manche, de ses gants toujours noirs et d’un pantalon assez léger et souple de la même couleur, il avait prit sur lui son unique sabre au manche noir parcheminé de losange blanc à un intervalle régulier, la lame plus longue que la moyenne. Il était donc parti seul, à l’idée de réussir cette première mission en solo, il allait montrer ce qu’il pouvait faire, montrer qu’il n’était pas juunin pour rien et surtout, réussir cette mission pour la prime qu’il pouvait toucher après sa réussite. Cela pourrait bien aider pour sa famille composé de sa mère et de lui.
Le vent soufflait assez paisiblement, le sable voletait doucement, le soleil tapait assez fort sans pour autant être étouffant, le ciel, d’un bleu océans ne laissait paraître aucun nuage, une belle journée en somme. Mise à part ses affaires de ninja, Senshi n’avait rien prit, même si cela semblait assez étrange, il comptait bien revenir le soir même après avoir complètement terminé cette mission, ce qui paraissait le plus étrange dans cette volonté était que la mission semblait être bien plus difficile qu’une simple balade et croire en une rapide exécution de cette mission semblait énorme, même pour un ANBU entraîné. Pourtant le jeune Fushi semblait rester confiant et continuait de marcher vers la zone qu’il avait à surveiller. Il y arriva vers la fin de soirée, le soleil encore haut dans le ciel ne semblait pas décider à se coucher. Le temps s’adoucissait de secondes en secondes tandis que Senshi lui se rapprochait peu à peu. Mais même si dans un premier temps il voulait rester discret, il avait finit par foncer dans le tas une fois le chef des brigands repérer. Il les avait finalement tous tuer en ne s’en sortant qu’avec de légères blessures mais un épuisement comme il n’en avait jamais sentit. Il restait allongé un certain temps sans bouger, essayant de reprendre ses forces, respirant de manière régulière et souriant, content d’avoir vaincu ce groupe de brigands et ainsi donc d’avoir réussit sa mission. Un peu plus tard dans la soirée, après s’être suffisamment reposé, le nouveau juunin s’était relevé et était rentré au village la tête haute et fier de lui. Il était rentré au village sans aucun problème, retrouvant un chemin calme et paisible, se rendant directement au bureau du Kazekage pour avoir ce que rapportait la mission. Une mission qui lui rapporta pas mal et lui permit de s’acheter à nouveau de quoi faire un bon repas. Il était donc rentré et avait finalement eu une surprise qui allait sûrement changer d’avantage sa vie qui reprenait son cours …

***
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fushi Senshi
Membre du Conseil de Kumo
Membre du Conseil de Kumo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Age : 26
Emploi/loisirs : aucun/rp xD
Date d'inscription : 03/01/2009

Fiche du Ninja
Affinités:
Techniques:

MessageSujet: Re: Fushi Senshi   Sam 3 Jan - 13:56

Cela faisait donc plusieurs années, deux pour être précis, que Senshi avait découvert une nouvelle méthode pour forger les lames des armes, une méthode qui renforçait les lames, devenant moins cassante, permettant de plus rapides mouvements et une lame des plus affûtée, en d’autre terme, ses productions étaient deux fois plus performantes et il n’avait fallut que quelques mois pour que le commerce fonctionne comme il avait déjà fonctionner auparavant quand son père s‘occupait de la forge. Il s’était alors forgé une lame exclusivement pour lui, l’une des meilleures, il pouvait ainsi accomplir missions sur missions en perfectionnant encore et encore sa maîtrise de son attaque, la première d’une longue lignée. En effet, il avait déjà étudier un second style de combat, spécialisé sur la force des coups et de l’efficacité de la lame sur le plan du tranchant. Pouvant peu à peu trancher n’importe quoi, il devenait l’un des meilleurs manieurs de sabre du village, mais il était loin d’être le meilleur et il le savait. Mais pourtant, il savait qu’il serait bon et cela lui suffisait amplement. Plus le temps passait et plus Senshi s’améliorait, aussi bien en temps que ninja que forgerons. Sa mère restait tout aussi présente et travaillait elle également, la vie avait donc bel et bien reprit son cours comme il y a quelques années même si son père et son grand-père lui manquait terriblement. Mais malheureusement il n’avait pas vraiment le temps de pensé à cela et c’était d’ailleurs pour cela qui portait des vêtements toujours noir, marquant ainsi une sorte de deuil.
Il avait récemment fêter ses dix neuf ans quand le Kazekage le convoqua une nouvelle fois, dans les faits immédiats, le chef du village de Suna décida de faire intégrer Senshi dans les unités spécial en d’autre terme l’ANBU. Selon lui, Senshi était plus prometteur en temps qu’Anbu que juunin même s’il serait à la tête d’une équipe de nouveau ninja. Les missions en temps qu’Anbu s’enchaînaient, devenant une longue liste de mission et ce qu’importait le rang de cette mission. Il apprenait de plus en plus de techniques, des mouvements qui renforçaient de plus en plus ses techniques de bases, mêlant exclusivement le taijutsu à son katana et à ses rituels familiaux, il n’utilisait plus que très peu le ninjutsu si ce n’était que pour la mêler avec la lame de son ou ses katana et ainsi donc de renforcer ses attaques. À cette époque il avait forgé deux lames avec lesquelles il combattrait, ses deux armes étaient les meilleurs qu’il avait fait, mélangeant divers conseils, diverses techniques de forgerons, l’une des lames avait le manche noir, la lame un peu plus longue que la moyenne permettait à Senshi d’avoir une plus grande efficacité en coup, en mêlant cette lame avec le fuuton, il pouvait facilement trancher des rochers épais. L’autre lame, au manche noir également et d’ailleurs plus long que le premier, avait la lame un peu plus petite que la moyenne, permettait d’augmenter la vitesse et l’effet technique des mouvements, pouvant ainsi donc faire rapidement bouger son katana pour que l’ennemi ne puisse plus réellement voir où ce dernier ne se trouve réellement. Le style et la véritable spécialité de Senshi était donc de mélanger des techniques non pas basiques mais simples afin d’en créer de plus efficaces et puissantes, et pour le moment cela fonctionnait à merveille. Il ne fallut finalement pas très longtemps avant de signer un pacte avec un animal des plus utiles : l’aigle. Animal volant à la vue perçante, rapide, fidèle et bien souvent agréable de par son comportement sociable et amical bien qu’un peu trop fier.
Le temps s’écoulait encore et encore, les années passaient et Senshi évoluait toujours un peu plus, ses invocations toujours aussi efficace permettaient de nombreuses choses, aussi bien en combat qu’en message ou même en repérage. Mais le jour le plus important de cette période fut lorsqu’il apprit une nouvelle qui fit remonter trop de souvenirs d’un coup. Il avait apprit qu’un ninja avait fait son apparition et avait combattu avec ses propres os, des rumeurs disaient même qu’il s’appelait Kaguya. Quand Senshi avait entendu ça, il en avait presque les larmes aux yeux, trop étonné pour le croire, il s’était enquit d’en savoir le plus possible, mais tout n’était que rumeurs et pour le moment personne ne pouvait dire si c’était vrai. Il avait demandé au Kazekage de nombreuses missions qui auraient pu l’aider à découvrir la vérité, mais rien n’y faisait … Même s’il ne trouvait rien et semblait abandonner, Senshi gardait en tête qu’un jour il le trouverait et pourrait alors montrer que son grand-père n’était pas un menteur.

***


Deux ans passèrent quand la fin de cette histoire arriva, enfin la fin du début. Senshi avait apprit depuis peu une technique qui renforçait la plupart de ses techniques, en additionnant cette technique aux autres, il avait acquis un niveau qui pourrait se dire non négligeable. Mais le plus important dans ce court passage mais aussi le plus triste pour le village était que le Kazekage venait d’être retrouver mort de ce qu’on pouvait appeler une crise cardiaque. Était-ce un meurtre ou une maladie ? Personne ne pouvait le savoir pas même les meilleurs médecins du village. La journée et même les suivantes furent jours d’enterrement et d’hommages à l’homme qu’était le Kazekage, un homme juste et droit, toujours à l’écoute d’un des villageois pour n’importe quoi, très proche d’eux il lui arrivait souvent de marcher dans la rue pour aller à la rencontre des gens, bien sur l’unité de la protection de l’ANBU dont Senshi faisait parti surveillait leur supérieur d’un ou deux toits plus loin. C’était une grande perte pour le village et tout le monde regrettait déjà sa mort, on savait déjà qu’un tel Kage n’allait pas se revoir avant longtemps mais le prochain n’allait pas non plus être mal vu et découragé, enfin si on savait qui pourrait être le prochain …

Les jours passèrent lentement et ce ne fut finalement qu’après une dizaine de jours que le village avait un nouveau Kazekage. Le choix avait été dur, chaque ninja pouvait potentiellement être le Kazekage et d’ailleurs aucun n’aurait pu se distinguer clairement des autres, le choix avait commencer deux jours après la mort du Kazekage, il avait donc fallu huit jours pour savoir qui choisir, tant de temps pour un tel choix, qui pouvait réellement devenir Kazekage, tout les ninjas avait des avantages et des inconvénients, mais pourtant le choix fut peut-être le plus surprenant ou du moins pour une personne qui ne pensait pas le devenir. Certain le savent déjà, le ninja choisit fut Senshi, choisit pour sa détermination et son progrès constant en matière de ninjutsu, il était l’un des meilleurs épéistes et on pensait bel et bien qu’il serait capable de protéger le village et ceux même si son ninjutsu était pas aussi élevé que certain. Malgré ses 21 ans, on ne l’avait pas cru trop immature, ses conditions de vie avait démontré le contraire et c’était peut-être cela qui l’avait détaché des autres. Malgré tout certain se demandait si c’était le bon choix, mais qui d’autre choisir ? Quand Senshi avait apprit la nouvelle, il n’en revenait pas, ne comprenant pas pourquoi il avait été choisit, non il ne refusait pas son poste et ses responsabilité mais lui qui n’avait jamais voulu atteindre un tel rang était étonné. Jurant sur son honneur de faire en sorte que le village connaisse une prospérité et une ère de paix, il s’était rendu dans le bureau de l’ancien Kazekage pour commencer son travail de chef d’un village.
Quelques mois passaient et finalement Senshi avait apprit pas mal de chose, d’abord en regardant chaque fiche des ninjas de Suna, il avait remarqué certains noms de ninja intéressant, Gaara restait un nom connu, jinruuchiki de Shibaku, un danger potentiel pour le village. D’autre ninja sortait du lot mais pour le moment, Senshi devait continuer de se faire accepter et de veiller sur le village. Bien sur il avait fêter cela avec sa mère, même si devenir Kazekage n’avait pas la même ampleur que de devenir chuunin, juunin ou même Anbu. Malgré tout Senshi n’avait pas changer de caractère et continuait aussi bien de perpétuer les traditions des Fushi mais n’oubliait pas son rôle de Kage qu’il prenait très au sérieux en faisant de son mieux pour le bien du village. Une vie nouvelle commençait mais si rien n’avait changer ou presque …

Deux ans s’écoulèrent finalement quand la vie de Senshi prit à nouveau un autre tournant, un autre chemin qu’il ne l’aurait cru. Les quelques ninjas envoyé à la recherche de ce Kaguya n’avait rien donné. Il avait seulement appris qu’un certain Kimimaro Kaguya avait été tué par une technique de Konoha et une équipe de Suna. Senshi se demandait si c’était la fin, était-ce le dernier des Kaguya ? La légende de son grand-père était-elle donc finie ? N’y avait-il donc plus de chimère à poursuivre, plus de but à chercher, plus rien si ce n’était qu’un village à protéger et diriger. Senshi ne pouvait vivre une telle vie même si pourtant il n’avait jamais chercher à vivre une vie pleine d’aventure, de passion, de combat et de souffrance mais pourtant retrouver un membre du clan Kaguya semblait être plus important qu’il ne l’avait cru. Il avait atteint un niveau qui aurait pu l’aider à trouver où qu’il soit mais il était retenu par des chaînes invisibles du village. Il se posait encore et encore la question pendant deux mois avant de finalement prendre sa décision. Prévenant alors sa mère qu’il partirait pendant un long moment, prévenant ensuite le conseil du village qui fut bien sur contre le fait qu’il s’absente du village surtout s‘il était seul. Il ne pouvait se plier aux ordres du conseil, il ne pouvait abandonner son rêve, ne prévenant alors personne d’autre, il parti la nuit qui suivit sa demande. Bien sur on allait le considéré comme un traître, un déserteur, peut-être même qu’on allait s’en prendre à sa mère pour faire pression, non pas qu’il s’en moquait mais il savait qu’elle saurait au courant et saurait quoi faire, enfin il espérait. Partant alors de Suna lors d’une nuit froide, il n’avait prit que ses trois sabres et restait vêtu de son kimono noir et blanc familial. Partant alors dans l’errance dans ce continent, abandonnant alors tout chose derrière lui si ce n’était que les traditions et son rêve auxquels il tenait temps. Il était parti de son village et n’y reviendrais peut-être plus jamais, sa vie avait prit un autre tournant et il allait maintenant vivre sa vie comme il l’entendait réellement …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fushi Senshi
Membre du Conseil de Kumo
Membre du Conseil de Kumo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Age : 26
Emploi/loisirs : aucun/rp xD
Date d'inscription : 03/01/2009

Fiche du Ninja
Affinités:
Techniques:

MessageSujet: Re: Fushi Senshi   Sam 3 Jan - 13:56

Test rp ( cela détérmina vote grade , si vous ne faites pas de test rp vous êtes mis Genin automatiquement ) :

Une fois de plus il venait de rêver, une fois de plus son subconscient avait prit le dessus pour lui rappeler ce moment tragique où sa vie avait atteint la première étape de sa déchéance, une fois de plus il venait de voir son père mourir par sa faute. Ce rêve semblait se répéter presque chaque nuit, pourquoi ? Il n'en savait rien, ce n'était pas un cauchemar mais juste une reconstitution des faits. Mais cela se transformait en cauchemar, à force de revoir encore et encore cette même scène. Le plus étrange dans tout cela, c'est que Senshi n'avait pas peur ou de tristesse face à repenser à cela, au contraire, ces rêves lui redonnaient encore et toujours l'envie de continuer, de perpétuer ce qu'il faisait, ces rituels, ces techniques et cette forge même s'il avait du l'abandonner à cause de son rang au sein du village. Au final ce rêve ne faisait que l'aider dans la vie de tout les jours, et on pouvait même penser que c'était son but premier ... Une fois de plus après ce rêve, le Kazekage s'était réveillé et se préparait doucement, prenant une douche rapide mais rafraichissante, prenant un rapide mais copieux petit déjeuner se préparant alors pour une journée des plus banales dans le village qu'était Suna. Retrouvant finalement sa place dans le bureau, reprenant sa place sur son siège qui donnait sur un bureau remplit de dossier divers et variés qui pourtant étaient tous un élément important du village. Un dossier parlait de ce Gaara, un autre parlait d'autre ninjas au talent caché ou en développement. Un autre dossier était les informations sur une organisation répondant au nom de Akatsuki, lune rouge. Une organisation dont le but était clair : retrouver tout les Jinruuchiki afin de leur extraire ce qui l'y avait en eux : un démon, source de puissance proche de l'infinie et de la destruction. Reprenant alors calmement quelques dossiers, Senshi se remettait à son travail attendant simplement la suite de la journée.

Le temps passait, les lignes se lisaient rapidement, tout était calme et silencieux, une situation agréable et douce pour Senshi qui se trouvait seul dans son bureau. Il avait seulement eu la visite de deux ou trois ninjas qui voulaient une mission ou juste qui revenaient de mission, rien de bien important en soi. Mais cela avait permis à Senshi de voir et parler un peu à quelqu'un, chose qu'il avait toujours apprécié, quelque soit le lieux, la personne ou le sujet bien sur il existait des exceptions comme pour toute chose en ce monde. Laissant alors les dossiers sur son bureau, il se leva pour aller se retrouver devant la fenêtre pour voir ce qu'il pouvait voir du village. Suna, un village calme et serein qui prospérait lentement, les habitants semblaient y vivre agréablement sans mourir de faim ou de chaud. D'ailleurs c'était l'une des choses que Senshi admirait et prônait presque. Les habitants de Suna avait toujours vécu dans de telles conditions, il était évident que ce n'était pas toujours facile mais pourtant aucun d'entre eux n'avait abandonner, surmontant alors les épreuves que cette terres stériles et ce soleil hostiles leur donnaient. Senshi était prêt à reprendre qui compte disant que les villageois du petit du sable étaient des mauviettes sans courage et sans volonté. Senshi espérait que ce village continue dans cette voie, une prospérité croissante et admirable, il espérait que cela continue. Mais deux ninjas arrivèrent, oiseaux de mauvais augures, sans perdre de temps ils annoncèrent à leur supérieur qu'un intrus vêtu d'une robe noire parcheminé de rouge attaquait le village. Senshi ne se fit pas prier pour comprendre qu'il avait affaire à un membre de l'Akatsuki. Rassemblant alors ses deux premiers katanas au niveau de sa ceinture de manière habituelle et prenant son troisième katana dans sa main gauche, il ne perdit pas de temps pour ouvrir sa fenêtre et sauter sur le toit le plus proche pour prendre la direction des portes du village.

Pendant qu'il sautait de toit en toit, Senshi se rappelait d'une chose, les membres de l'Akatsuki se déplaçait toujours en duo, or les deux ninjas n'avaient parler que d'un intrus, se pouvait-il alors que cet intrus ne fasse que diversion pendant que l'autre attaque leur cible qui devait surement être le Jinruuchiki : Gaara. Ordonnant au premier ninja qui le suivait d'aller surveiller Gaara et de rester en garde et ordonnant au second ninja d'aller prévenir tout les gardes du village qu'un ninja de l'Akatsuki était potentiellement présent, ils avaient donc ordre de se tenir sur leur garde et de redoubler de vigilance. Senshi continuait donc sa route seul, il allait devoir arrêter ce fou furieux qui s'en était prit à ses ninjas. Arrivant alors aux portes du village, il s'arrêta de courir en voyant tomber le dernier corps du douzième ninja qui avait affronté ce membre de l'akatsuki. Reprenant un visage calme et posé, une allure droite et respectueuse, il avançait lentement son sabre en main. Observant le lieu où il se trouvait maintenant, les corps gisaient encore se vidant de leur sang, un sang chaud se déversant sur le sable déjà chaud. Des gouttes de sang perlant encore sur la lame de leur assassin. Senshi gardait son calme même s'il sentait une certaine rage monter, douze ninjas venaient d'être arracher à la vie, douze ninjas qui laisseraient une famille ou des amis dans une tristesse que Senshi n'avait que trop connue. Il n'avait plus qu'une chose à faire en l'honneur de ses victimes avant de leur offrir des funérailles : les venger. Il n'avait jamais prôner la vengeance mais là il n'avait pas d'autre choix. Pour d'abord venger puis protéger le village qui se trouvait juste derrière lui. Regardant alors ce qui allait être son adversaire, il annonça d'une voix calme, claire et sérieuse :


Ce que tu viens de faire 'est pas admis ici. Pourquoi as-tu fais ça et qui es-tu ?

Ne parlant pas plus attendant simplement sa réponse, Senshi attendait, prêt au combat contre ce membre de l'Akatsuki qui n'avait plus que deux choix : fuir ou mourir.

=> c’est un rp avec ce personnage même si j’ai du me presser xD ( on peut voir le contraste avec l’histoire xD

Code : Ok by Rika
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rika Uchiha
Bras Droit de Sasuke / Admin
Bras Droit de Sasuke / Admin
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 22/12/2008

Fiche du Ninja
Affinités: Katon et Fuuton
Techniques:

MessageSujet: Re: Fushi Senshi   Sam 3 Jan - 14:52

Bienvenue
Tout est Ok mais il y a pas déserteur mais tu peux aller à l'akatsuki.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fushi Senshi
Membre du Conseil de Kumo
Membre du Conseil de Kumo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Age : 26
Emploi/loisirs : aucun/rp xD
Date d'inscription : 03/01/2009

Fiche du Ninja
Affinités:
Techniques:

MessageSujet: Re: Fushi Senshi   Sam 3 Jan - 15:00

niarf >.<
bon si ça dérange pas je vais aller à Kumo, j'expliquerais dans mes rps comment j'y viens enfin si ça vous gêne pas ^^' ( l'Akatsuki m'intéresse peu ou du moins l'akatsuki sera mal avec moi xD )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tenketsu Hyûuga
Shodaime Hokage/Admin
Shodaime Hokage/Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 162
Age : 24
Date d'inscription : 22/12/2008

Fiche du Ninja
Affinités: Katon / Fuuton
Techniques:

MessageSujet: Re: Fushi Senshi   Sam 3 Jan - 20:20

Okay quelle grade?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ns-adventures.forumactif.org/forum.htm
Fushi Senshi
Membre du Conseil de Kumo
Membre du Conseil de Kumo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10
Age : 26
Emploi/loisirs : aucun/rp xD
Date d'inscription : 03/01/2009

Fiche du Ninja
Affinités:
Techniques:

MessageSujet: Re: Fushi Senshi   Sam 3 Jan - 21:31

euh Sannins si possible ^^ vu que le grade de Kage sans être Kage je pense pas que c'est possible xD *à l'habitude d'être juger pour le grade xD *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sasuke Uchiha
Chef de Taka et V.V.V.I.V.S.B du Fow'/ Co-Fondo
Chef de Taka et V.V.V.I.V.S.B du Fow'/ Co-Fondo
avatar

Masculin
Nombre de messages : 60
Age : 109
Localisation : Hummmmmmmmmm ... sais puu Y-Y
Emploi/loisirs : Takadeviner (XD)
Humeur : à Chier,envie de tuer ...
Date d'inscription : 22/12/2008

Fiche du Ninja
Affinités: Katon - Raiton - Doton
Techniques:

MessageSujet: Re: Fushi Senshi   Dim 4 Jan - 9:46

Le grade de Sannin n'est existant qu'à Konoha,j'avais crée un grade ayant son équivalence comme celui de Conseiller de Kumo

J'accepte ce grade aussi mais uniquement grâce à l'excellent RP (en effet faut avoir accompli un truc important pour le village afin d'avoir ce grade ^^)

Bienvenu

_________________

Le premier mec qui s'ra à Taka ... CREVERA lolilol ^^

Narration/"Paroles"/*Pensées*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fushi Senshi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fushi Senshi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [EA] 09/02/07 space marines vs Gue'senshi
» Kidou Senshi Gundam Unicorn (Mobile Suit Gundam Unicorn)
» Feedback de senshi
» Grenadier: Hohoemi no Senshi (Grenadier)
» liste Gue'senshi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: • Présentation • :: Présentation Validée-
Sauter vers: